Cap sur la Papouasie

Elles n’ont de bleue que la couleur car elles sont loin d’être débutantes. Quatre mois après leur fabuleuse victoire en Coupe d’Europe contre l’Espagne, la plupart des U19 repartent en « guerre » mais cette fois en U20 pour la Coupe Du Monde en Papouasie Nouvelle-Guinée. L’objectif est clair : le potentiel est largement présent pour rafler la mise et montrer au monde entier la puissance française dans ce football féminin.

Les joueuses sont motivées et concentrées pour cette dernière échéance ensemble avant que certaines ne soit définitivement appelées en EDF A. Ce qu’on peut dire sur le groupe c’est que la plupart ont bien grandi en quelques mois dans leurs clubs respectifs, faisons un point sur les « cadres » de cette sélection.

Grace Geyoro : Titulaire au Paris Saint-Germain, Grace a clairement trouvé son rythme de croisière. Si la France veut accrocher le graal, il faudra compter sur une grande Grace. Son début de saison est tonitruant, une intelligence de jeu assez incroyable pour son jeune âge, elle est le métronome du milieu parisien et elle a prouvé lors de l’Euro U19 que l’EDF pouvait compter sur elle.

Clara Matéo : Auteur d’un but en ce début de saison, la juvisyenne s’acclimate plutôt bien à la D1. En l’absence de Katoto, elle devra être efficace et monter en puissance tout au long de la compétition.

Hawa Cissoko : Déjà expérimentée pour son jeune âge, la défenseur parisienne compte prouver qu’elle est apte à jouer au haut niveau ! Avec peu de minutes grattées avec le Paris Saint-Germain, elle compte prouver en EDF qu’elle mérite d’être sur le terrain. Celle qui ambiance le vestiaire parisien devra faire ses preuves et est tout à fait capable d’être la patronne avec le maillot bleu.

Héloïse Mansuy : Auteur d’un début de saison très compliqué avec le FC Metz et 6 défaites en 6 match, Héloïse devra se changer les idées lors de cette coupe du monde. Elle qui a effectué un très bon Euro U19, devra réitérer ce genre de performance afin de se rassurer avant le retour en club. À elle d’apporter sa fougue, sa rapidité et sa qualité de centre dans son couloir droit.

Théa Greboval : Comment ne pas parler de la capitaine de cette équipe ? Déjà cadre à Juvisy, la latérale aura pour rôle de canaliser la fougue du groupe français. Théa c’est un peu la force tranquille et l’EDF a besoin de ce profil pour aller au bout de la compétition.

Delphine Cascarino : Encore au stade d’apprentissage à Lyon où les places de titulaires valent chères, Delphine a tout pour être l’élément clé de cette coupe du monde ! Déjà appelée en A par Olivier Echouafni cette saison, la lyonnaise fait figure de titulaire indiscutable chez les U20. Sa rapidité, son aisance technique, sa puissance devraient lui permettre de réaliser un grand tournoi. On espère tout de même (on cherche la petite bête) un peu plus de concentration devant les buts qui lui permettrait de marquer bien plus souvent.

Le hic : Sans aucun doute l’absence de Marie Katoto, blessée contre Montpellier. La parisienne est titulaire au PSG a seulement 17ans et effectue un très bon début de saison. Éloignée des terrains pour 6 semaines minimum, sa progression est ralentie et elle manquera beaucoup à l’EDF U20.

Nous avons posé quelques questions à Héloïse Mansuy et Delphine Cascarino quelques heures après leur entrée en lice contre les USA qui se solde sur un 0-0.

Everfoot : Bonjour Delphine, tout d’abord comment vas-tu ?

Delphine Cascarino : Bonjour, je vais très bien merci.

Everfoot : Comment le groupe a vécu cette semaine de préparation en Australie avant de partir pour la Papouasie Nouvelle-Guinée ?

Delphine Cascarino : Cette semaine, nous avons découvert un beau pays tout en restant concentrées sur la compétition bien-sûr. Nous avions hâte de découvrir aussi la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Everfoot : Il y a beaucoup de joueuses qui ont gagné l’Euro U19, penses-tu que ce soit un avantage avant de débuter cette Coupe du Monde ?

Delphine Cascarino : Oui, forcément notre victoire à l’euro nous a apportée beaucoup d’expérience et nous mets en confiance mais nous savons que les équipes que nous allons affronter sont très différentes des équipes européennes et que chaque match sera difficile.

Everfoot : Sur un plan personnel, tu as été sélectionné par Olivier Echouafni en Équipe de France A il y a quelques semaines, te considères-tu comme une cadre de ce groupe U20 ?

Delphine Cascarino : Oui, c’était vraiment un plaisir de faire partie de cette sélection. Mais je me considère comme mes coéquipières U20.

Everfoot : Quel est ton objectif pour cette Coupe du Monde ?

Delphine Cascarino : Mon objectif est le même pour toutes mes coéquipières… De gagner cette Coupe du Monde.

Everfoot : Merci pour ton habituelle bonne humeur et disponibilité pour Everfoot, même à l’autre bout du monde et bonne Coupe du Monde en espérant que tu reviennes avec la coupe.

Delphine Cascarino : Merci à toi !!

Delphine Cascarino à Clairefontaine suite à notre entretien avant l'Euro U19. Crédit photo : Everfoot

Delphine Cascarino à Clairefontaine suite à notre entretien avant l’Euro U19.
Crédit photo : Everfoot

Héloïse évoque ses ambitions et sa situation compliquée en club.

Everfoot : Bonjour Héloïse, comment vas-tu ? Pas trop fatiguée par ce voyage à l’autre bout du monde ?

Héloïse Mansuy : Bonjour, je vais très bien merci. Un peu forcement mais j’ai vite pris le nouveau rythme et nous avons voyagé dans de très bonnes conditions donc c’était plus simple.

Everfoot : Quel est l’objectif du groupe pour cette Coupe du Monde ?

Héloïse Mansuy : L’objectif c’est de revenir avec la coupe.

Everfoot : Tu vies actuellement une période difficile avec Metz qui n’a toujours pas gagné en D1, attends-tu cette Coupe du Monde comme un bol d’air ?

Héloïse Mansuy : Oui, c’est vrai que c’est difficile en ce moment avec Metz… On ne peut pas comparer l’Equipe de France et le club, c’est toujours une joie immense de partir en Equipe de France, surtout pour une coupe du monde à l’autre bout du monde.  Mais j’espère en tout cas revenir en France en ayant gagné de l’expérience et de la maturité pour aider mon club.

Everfoot : Nous te souhaitons une excellente Coupe du Monde et merci d’être toujours disponible pour Everfoot.

Héloïse Mansuy : Merci beaucoup, à bientôt !

Héloïse Mansuy à Clairefontaine suite à notre entretien avant l'Euro U19.

Héloïse Mansuy à Clairefontaine suite à notre entretien avant l’Euro U19. Crédit Photo : Everfoot

Suite à ce premier match globalement maîtrisé, nous pouvons voir quelques certitudes se dégager : appliquées tactiquement et défensivement, c’est dans l’aspect offensif que c’est plus compliqué. Marie Katoto manque clairement à cette équipe et on se demande si la non-sélection d’Anissa Lahmari est légitime vu le manque de profondeur dans le jeu des bleues. Prochain rendez-vous jeudi 7h contre le Ghana.