Date : samedi 14 janvier 2017, lieu : stade Déjerine Paris 20ème.

Everfoot était présent pour un match amical entre le Paris FC U15 DHR et le Paris Saint-Germain féminin U19 national. Deuxième match du PSG F U19 suivi par mes soins après la très belle rencontre de l’année dernière contre l’ES Parisienne U15. Outre l’aspect amical de ce match, c’est le symbole qui m’a particulièrement attiré : convaincu que le football féminin a entièrement sa place dans les médias et dans nos sujets de conversation, le fait de voir des match amicaux filles vs garçons s’organiser est la preuve que le respect est mutuel et que tout le monde a sa place. Focus sur la rencontre mais surtout sur tout ce qui l’entoure.

Le Paris FC

Excellent groupe d’U15 DHR composé que d’U14 régionaux surclassés. 6ème du classement en DHR, 7ème en U14 régional, le Paris FC ne se soucie pas spécialement des résultats (d’un point de vue comptable) de ses équipes jeunes et préfère faire progresser les enfants au maximum. À noter que le PFC est le seul club d’île de France à posséder des U15 DH, DSR, DHR et U14 régional en préformation. Un groupe au gabarit assez petit, allant totalement dans le sens contraire des idées reçues sur la morphologie nécessaire pour être efficace dans les catégories jeunes. Beaucoup d’assurance dans le jeu, énormément de choses déjà acquises pour leur jeune âge. Plusieurs clubs de l’élite se sont déjà renseignés afin de poser leur pions sur certains joueurs mais tout n’est pas parfait bien heureusement (sinon, à quoi servirait les éducateurs ?!) et quelques détails et pas des moindres sont à régler notamment d’un point de vue psychologique comme tout jeune de cet âge.

Paris SG.

Après leur victoire 3 buts à 1 en finale du challenge National contre Lyon l’année dernière, le PSG vie une année de reconstruction. Plusieurs joueuses n’ont plus l’âge de jouer dans cette catégorie et vu les noms de ces joueuses le défi est sacrément grand : Marie Antoinette Katoto (a encore l’âge pour jouer en U19 mais est déjà très importante pour le groupe pro), Perle Morroni, Anissa Lahmari, Hawa Cissoko ou encore Grace Geyoro actuellement avec l’équipe de France A… Rien que ça ! Toutes sont signées pro, deux d’entre elles sont titulaires indiscutables (Katoto, Geyoro), Moronni revient tout juste d’une grosse blessure, Lahmari fait quelques entrées en jeu et Hawa Cissoko est régulièrement dans le groupe et actuellement sélectionnée en équipe de France B. Seules rescapées du titre de l’année dernière : Sana Daoudi qui a signé pro cette année, qui s’entraîne avec Patrice Lair et qui redescend en U19 quand elle n’est pas appelée dans le groupe pro.
Lina Boussaha, Sandy Baltimor, Stéphanie Boda et Santana Sarahoui étaient également présentes en U19 la saison dernière.

Nouvelles joueuses, peu de certitude mais une première moitié de saison remarquable avec 10 victoires en autant de match, idéal pour bien préparer la deuxième partie de saison.

Le match

Dès le coup d’envoi une chose saute aux yeux : nous avons à faire à deux coachs à la « même » philosophie de jeu : jouer, ne pas balancer le ballon inutilement et bien occuper les zones du terrain. À ce petit jeu-là, le PFC est meilleur que son homologue parisien. Quelques petites erreurs de part et d’autres, des attaquants maladroits du côté PFC, une défense bien trop haute du côté PSG. Après une petite période d’observation, le Paris FC ouvre la marque fort logiquement mais reste fébrile et concède deux, trois occasions sans réellement être mis en danger. Comme libéré par ce but, les jeunes U15 en marque deux autres et se sentent mieux sur le terrain et cela se voit. Après avoir laissé passer l’orage, les parisiennes réduisent la marque sur un magnifique coup franc (que vous pouvez voir sur le Facebook : Everfoot ou le compte twitter : Everfoot_fr) signé Sana Daoudi qui surnage cette première période malgré un retour de blessure. Le PSG, dans cette première période, a eu de bonnes séquences de conservation et d’utilisation du ballon mais cela n’a pas suffi à déstabiliser le Paris FC.
Les deux équipes retournent au vestiaire sur le score de 3 buts à 1.

Santana Sahraoui et Sandy Baltimore.

Santana Sahraoui et Sandy Baltimore.

En deuxième période, le PFC a totalement maîtrisé les débats avec 4 buts marqués sans en encaisser un seul, une faculté impressionnante à faire les bons choix aux bons moments, une maîtrise totale des temps faibles/temps forts et n’ont concédé que quelques occasions mal négociées par les parisiennes. Côté PSG, des erreurs de placement surtout avec une gestion difficile du hors-jeu, des soucis dans la dernière passe, dans la finition et une Sana empreintée physiquement, ce qui fait que le PSG n’a pas su réagir quand il le pouvait. Il faut également noter qu’au fil des minutes, le Paris FC a pris un ascendant physique non négligeable, ce qui a donné une tout autre tournure au match.

Les coachs

Deux excellents coach avec une mentalité exemplaire mais ce n’est pas une découverte.

Abass Chanfi : Paris FC

Un amoureux du football et cela se ressent dans le jeu de son équipe. Pointilleux, parfois à l’extrême, ce jeune éducateur, comme il aime le rappeler, a montré toute l’étendue de son talent. Au-delà du résultat c’est sa façon de « manager », « éduquer » qui impressionne. Ajoutez à cela une connaissance très appuyée sur les différents systèmes de jeu, l’aspect physique et l’amour de la possession et vous obtenez un très bon éducateur qui fera parler de lui dans les prochaines années.

La causerie d'avant match d'Abass Chanfi - coach Paris FC.

La causerie d’avant match d’Abass Chanfi – coach Paris FC.

Pierre-Yves Bodineau : Paris SG

Le temps passe et les articles se ressemblent ! Inutile de le présenter, le coach des U19 Nat prouve de jour en jour qu’il est fait pour ça. Outre cette défaite anecdotique (match amical, Sana Daoudi de retour de blessure, Lina Boussaha absente…), c’est toujours son accessibilité et son humilité qui impressionnent ! Sur le plan football, ce que réalise Pierre-Yves et ses joueuses (surtout ses joueuses car ne l’oublions pas, ce sont elles sur le terrain !) est assez impressionnant : 10 matchs 10 victoires avec un groupe totalement différent de l’année dernière, ce qui est  assez phénoménal ! D’ailleurs, entre nous, je serais le dernier surpris en cas d’appel de la part du PSG à Pierre-Yves pour remplacer Patrice Lair si jamais ce dernier ne donne pas suite à son aventure parisienne. Faire signer 6 joueuses U19 en pro est assez remarquable, ce qui prouve le très bon boulot de tout le staff parisien et de tout le club.

Pierre-Yves Bondineau - Coach Paris SG

Pierre-Yves Bodineau – Coach Paris SG

Une rencontre amicale qui permet aux deux coachs de préparer la suite de leur saison, une rencontre placée sous le signe de la bonne humeur, sous le signe du football. Deux hommes fort sympathiques, fort talentueux, deux équipes qui reflètent les qualités des deux entraîneurs, une rencontre qu’Everfoot vous décrits… Elle n’est pas belle la vie ?! Bonne fin de saison aux deux clubs. 

Paris Saint-Germain U19 Féminin - Paris Football Club U15 DHR.

Paris Saint-Germain U19 Féminin – Paris Football Club U15 DHR.