Quel jeune parisien n’a jamais rêvé de fouler les pelouses d’un des plus grands championnats d’Europe ?

Signer dans un club professionnel, mettre au dos son département et rester le même, ne pas prendre la grosse tête, garder les mêmes amis… Un rêve ! Un rêve qu’a réalisé Grégoire Defrel ! Tu ne connais pas Grégoire Defrel ? Laisse-moi te présenter en quelques lignes l’enfant du 92 devenu joueur professionnel en Serie A !

Châtillon, point de départ

Si on devait définir la carrière de Grégoire Defrel en un mot ce serait : Étonnant (aller, je rajoute : incroyable). Jeune gamin de Paris, du 92, Châtillon plus précisément, c’est sur les terrains de sa ville que Defrel exerce sa passion commune avec des milliers de jeunes parisiens : le football. Ce jeune garçon de 17 ans à l’époque termine son Bac Pro Vente et a une vie de ce qu’il y a de plus banal. Niveau football, Grégoire joue en district… Oui je répète : Grégoire joue à un niveau district ! Hygiène de vie d’un jeune garçon qui n’aurait jamais imaginé finir professionnel : asthmatique, un seul entraînement par semaine, aucune ambition particulière… Tous les ingrédients pour que l’émotion d’un reportage Téléfoot surgisse un dimanche, lendemain de grosse affiche de Série A ! Au-delà de tous ces aspects « négatifs » pour un joueur de football, Grégoire est tout de même bourré de talent ! Un talent technique mais beaucoup trop de lacunes physiques, tactiques, mauvaise hygiène de vie et surtout mentales pour voir beaucoup plus haut. Car si Defrel ne joue pas au-dessus de l’excellence, c’est aussi à cause de son manque d’envie : quitter ses potes du petit club de Châtillon mais aussi car il ne pense pas avoir le niveau nécessaire pour aller plus haut bien que déjà à l’époque certains de ses coach lui proposent des essaies dans des clubs plus huppés du 92 (ACBB, Montrouge…). Mais comme tout conte de fée, la magie opéra !

Le grand écart

Imaginez un enfant passer de la CM2 à la terminale… Troublant n’est-ce pas ? Grâce à un agent, ami d’un ami à lui, il s’envole vers l’Italie en 2009 pour y faire un essai… Qui s’avère concluant ! Alors âgé de 18 ans, l’enfant du 92 est retenu par l’immense club de Parme alors en Serie A ! Bien entendu, Grégoire a du mal à débuter son aventure italienne : aucune garantie de contrat, la distance avec sa famille, la langue italienne non maîtrisée et surtout ses lacunes physiques (arrivé en surpoids) et tactiques.

Il joue avec la primavera (l’équipe de jeune) durant deux saisons où il réalise notamment une entrée en Serie A lors de la dernière journée contre Cagliari, avant de parapher un contrat de deux ans et d’être prêté dans la foulée à Foggia (Serie C).

Changement d’univers

Dans le sud de l’Italie, à Foggia, Defrel vit une saison 2011-2012 compliquée sur le plan collectif (bien que le maintien soit assuré), plusieurs changements de coach viennent assombrir le club qui finira par faire faillite. Sur le plan personnel par contre, il bénéficie de temps de jeu nécessaire à sa progression puisqu’il joue 30 match sous les couleurs de Foggia. Bien que quelques blessures ralentissent sa progression, un club tape à la porte. Direction un étage au-dessus, en Série B, Cesena l’engage en Copropriété (deux clubs pouvaient posséder 50% des droits d’un joueur et l’échanger après chaque saison, une pratique à laquelle la Fédération italienne a mis fin en 2014) avec Parme. 3 ans au club et 3 années riches en émotion sportive : Cesena se maintien en Serie B lors de sa première saison, champion de Série B lors de sa deuxième saison et donc une montée en Serie A la 3ème année.

Changement de mentalité

Si au début de son aventure italienne Grégoire n’avait pas le physique type du footballeur professionnel, ni un mental extraordinaire, cela a changé au fil des années. Defrel se professionnalise et engage Sofyane* (qui travail avec de grands joueurs tel que : Demba Ba, Aatif Chahechouhe, Souleymane Doukara et plus récemment en guest Dimitri Payet) préparateur physique privé, qui va véritablement changer la donne : beaucoup plus affûté physiquement, renforcé mentalement, Grégoire est prêt à affronter le monde professionnel.

Mais lors de sa 3ème saison avec Cesena, tout ne se passe pas comme prévu, le club redescend en Serie B cependant Defrel attire les convoitises grâce à de très bonnes performances : 9 buts et 6 passes décisives pour une première saison dans l’élite italienne. Sassuolo va rafler la mise et associer Defrel à de très gros potentiels : Berardi, Sansone, Zaza…

Defrel

La confirmation

À Sassuolo, Defrel confirme qu’il est bien plus que le petit français devenu footballeur par chance ! Il réalise une excellente saison l’année dernière (7 buts et 6 passes décisives) et aide les Neroverdi à se qualifier pour l’Europa League.

Suite aux blessures de Cannavaro et surtout celle de Berardi, Sassuolo a du mal à réitérer les performances de l’an passé et se retrouve 16ème avec seulement 7 points d’avance sur le 1er relégable Palerme. Mais comme souvent, individuellement, Grégoire est au rendez-vous avec 10 buts inscrits en 25 matchs dont 6 en championnat. Actuellement en plein mercato hivernal, plusieurs clubs entament des négociations auprès de Sassuolo pour enrôler le natif de Châtillon. En effet un club chinois a fait une proposition de 30 millions d’euros, offre balayé par le club italien. L’OM, Liverpool, et la Roma jouent également leur va-tout  mais selon nos informations, Sassuolo ne serait pas prêt à céder aux avances de ces clubs lors de ce mercato hivernal.

Plus que de la chance, Grégoire Defrel a eu de l’audace, énormément de courage pour faire éclore ce semblant de talent aperçu sur les terrains d’excellence. Mélanger à ça beaucoup de travail tactique (notamment grâce à Eusebio Di Francesco son coach actuel), physique avec l’aide de son préparateur physique Sofyane, qui le suit même à distance, de travail mental pour accepter la distance avec sa famille et vous obtenez Grégoire Defrel. Un joueur qui n’était en rien destiné à devenir professionnel mais qui s’en ai donné les moyens et qui aujourd’hui fait le bonheur de Sassuolo et régale les passionnés de Serie A. Que pouvons nous lui souhaiter pour cette nouvelle année ? Une sélection en équipe de France pour bien débuter 2017 !

*Instagram : Sofcoach