La Coupe de France n’est vraiment pas une compétition comme les autres ! L’une des seules à nous montrer la magie du ballon rond, celle qui nous prouve que le football est un sport mental plus qu’autre chose. La Coupe qui nous offre chaque année une ou deux très belles surprises, d’un club amateur ou semi pro qui élimine tour après tour de plus grosses cylindrées ! Qui ne se rappelle pas du fantastique parcours de Quevilly (Nationale) en 2012 qui sort Rennes en demie finale après avoir écarté Angers et l’OM, de Carquefou (CFA) en 2008 qui réalise l’exploit de sortir Nancy et l’OM ou bien entendu de Calais (CFA) l’une des plus belles épopées de l’histoire de la Coupe de France (2000) avec sur leur tableau de chasse : Lille, Strasbourg ou Bordeaux en demie finale, champion de France en titre s’il vous plaît

En 2017 une autre équipe peut écrire une immense page de son histoire et de l’histoire du football français : l’US Avranches, club de National ! Après avoir écarté l’US Dragon, Vannes, Laval, Fleury et Strasbourg au tour précédent, le tirage des quarts de finale a offert un club d’une autre dimension au pensionnaire de 3ème division… Le Paris Saint-Germain ! Mal classé en championnat (14ème sur 18), le petit club normand aura une marche incroyablement haute à franchir ! Face aux Pastore-Cavani-Lucas-Draxler-Thiago Silva et j’en passe et des meilleurs, les joueurs avranchois devront faire ce qu’ils savent faire le mieux… Jouer au football ! Car malgré la saison décevante en terme de classement, Avranches séduit dans le jeu et c’est selon moi ce qu’il faudra mettre en avant face à l’ogre parisien ! Entre rêves, espoir et détermination, j’ai fait le point avec Kevin Schur, milieu offensif à l’Union Sportive d’Avranches. Un match particulier pour cet yvelinois de naissance qui, après avoir fait ses classes au …PSG a finalement connu plusieurs club : le Chesnay (DHR), Versailles (DH), Alençon (DH) et donc Avranches actuellement. 
Entretien avec un amoureux du football qui risque de vivre un moment fort en émotion et une expérience unique ! 

Everfoot : Bonjour Kevin, comment vas-tu ?

Kevin : Bonjour Nadjime et bonjour à tous les lecteurs d’Everfoot, ça va très bien merci.

Everfoot : Tout d’abord, la dernière fois que j’ai entendu parler de toi par des connaissances, tu étais blessé, comment te sens-tu aujourd’hui ?

Kevin : Ça va beaucoup mieux. J’ai repris l’entrainement il y a 2 semaines donc je retrouve mes sensations petit à petit.

Kevin Schur. Crédit photo : www.lestitisdupsg.fr

Kevin Schur. Crédit photo : www.lestitisdupsg.fr

Everfoot : Peux-tu te présenter pour les lecteurs d’Everfoot qui ne te connaissent pas ?

Kevin : Je m’appelle Kevin Schur, j’ai 26 ans et j’ai commencé le foot au PSG à l’âge de 6 ans. J’y suis resté 10 ans en passant par le centre de préformation. Ensuite j’ai passé 5 ans au Versailles FC, 1 an au Chesnay FC, 1 an à Alençon et voilà 3 ans et demi que je suis à Avranches.

Everfoot : Après un long moment « d’apprentissage » tu sembles t’inscrire dans un projet assez solide avec l’US Avranches. Que penses-tu de ce projet ?

Kevin : Oui un long moment d’apprentissage. Ce n’est pas donné à tout le monde de passer de la DH à la CFA puis à la Nationale directement. J’ai immédiatement bénéficié de la confiance de mes différents coachs donc ça aide beaucoup. Le projet du club est de se maintenir à l’échelon national le plus longtemps possible et d’aller voir au-dessus dans les années à venir. Faisant parti de l’effectif depuis plus de 3 ans maintenant, j’ai pu voir l’évolution au niveau des déplacements, des vestiaires… Le club se professionnalise de plus en plus mais il manque encore des choses à accomplir.

Everfoot : Le club vie une saison difficile en championnat et un très beau parcours en Coupe de France, comment expliques-tu cela ?

Kevin : Oui on a une période très difficile en championnat mais je n’irai pas jusqu’à dire que nous vivons une saison difficile étant donné qu’à la trêve nous étions 6ème il me semble ! On sait pertinemment qu’ici l’hiver est très compliqué en raison des conditions climatiques et de l’état du terrain, et puis avec le parcours en Coupe on laisse beaucoup d’énergie mais je suis confiant pour la fin du championnat .

Everfoot : Selon toi, que vous manque-t-il pour obtenir des résultats plus en adéquation avec vos attentes de début de saison ?

Kevin : On a fait un très bon début de championnat mais on n’a pas forcement dit qu’on jouait les premiers rôles car il y a vraiment des grosses équipes destinées à jouer le haut de tableau. Mais c’est sûr qu’avec l’effectif que nous avons et un peu plus de régularité nous aurions pu faire partie des équipes en tête ! Je pense que nous avons fait beaucoup d’erreurs individuelles cette saison et l’élément déclencheur a surement été le match a Lyon Duchère : on gagne 2-1 et on se fait égaliser dans les 5 dernières minutes, ça nous a mis un coup derrière la tête !

"Salut Paris, j'arrive !" Crédit photo : www.lestitisdupsg.fr

« Salut Paris, j’arrive ! » Crédit photo : www.lestitisdupsg.fr

Everfoot : Parlons de la Coupe de France ! Après avoir sortie Strasbourg, tu avais envie de tomber sur le PSG ?

Kevin : Oui forcement, c’est mon club formateur, mes parents habitent Saint Germain en Laye, j’ai grandi et j’ai joué numéro 10 là-bas, c’est vraiment un match incroyable pour moi !!


Everfoot : Tu as grandis à Saint-Germain, tu as fait tes gammes au PSG… Que représente ce match pour toi ?

Kevin : Comme je viens de l’expliquer c’est un match très particulier pour moi étant donné les années que j’ai passé la bas. Les souvenirs en tête, j’espère vraiment  pouvoir participer à ce match sinon je serais bien évidemment très déçu.


Everfoot : Est-ce que ce match est déjà présent dans la tête ou alors vous vous concentrés uniquement sur le championnat pour l’instant ?

Kevin : Étant donné la mauvaise situation en championnat on est obligé de se concentrer sur le championnat, après bien évidemment que nous avons le match du PSG dans la tête.


Everfoot : Selon toi, que faut-il faire pour déstabiliser le PSG ?  

Kevin : Si le Barça n’a pas réussi à déstabiliser le PSG je ne vais pas te dire que nous allons le faire (rires). Mais la vérité d’un match n’est pas la vérité d’un autre ! Il faut peut-être regarder le travail qu’a fait Dupraz avec Toulouse (1 victoire et 1 nul).

Everfoot : Personnellement, en voyant les équipes jouer contre le club parisien je me dis : faut-il réellement faire le dos rond durant 94min ?! Pourquoi ne pas les regarder dans les yeux et jouer au football ?

Kevin : Je ne pense pas qu’il faut faire le dos rond enfin car nous sommes là pour prendre du plaisir quand même. En Ligue 1 je comprends, il y a des points à prendre ! Je pense vraiment qu’il faut que nous jouons notre jeu, prendre du plaisir car c’est important on l’oublie souvent et on verra a l’issue du match !

Everfoot : Il y a une causerie d’avant match de ton coach qui circule sur la toile. Il accentue sur le fait que vous êtes assez bons mais pas encore assez « tueurs ». Es-tu d’accord avec lui ?

Kevin : Oui, il nous le dit souvent, on est une belle équipe car on a un des jeux les plus léchés du championnat mais être une belle équipe ne veut pas dire être une bonne équipe et on le voit au niveau du classement malheureusement ! On n’est pas assez tueurs dans les zones offensives mais également dans les zones défensives. Sur les 6 défaites consécutives on a encaissé une moyenne de 2 buts par match, ce qui est énorme !

Everfoot : Sur un plan personnel, penses-tu être prêt à temps pour cette rencontre ?

Kevin : Oui je serais prêt pour cette rencontre, après le coach fera ses choix car on sait qu’un match comme ça n’arrive qu’une fois dans sa vie, tout le monde veut le jouer donc ce seront des choix difficiles à faire !


Everfoot : Penses-tu que le PSG puisse réaliser un quintuplé historique (Trophée des Champions déjà acquis, L1, Ligue des Champions, Coupe de France et Coupe de la Ligue) ou alors Avranches réalisera l’incroyable exploit de sortir l’un des plus grands clubs européens ?

Kevin : Je pense que le PSG peut réaliser un quintuplé historique, ils ont vraiment montré contre Barça qu’ils en étaient capables et je pense qu’il leur manquait un match référence en Ligue des Champions ! Je pense aussi que l’arrivée de Draxler a vraiment fait du bien au sein de l’effectif, on l’a vu notamment avec la prestation de Di Maria !
Nos chances sont très minimes voir absentes (rires) mais nous allons va jouer ce match à fond, sait-on jamais !!!


Everfoot : Quelle est la suite pour toi ? As-tu déjà la saison prochaine en ligne de mire ?

Kevin : La suite pour moi… C’est trop tôt pour le dire ! Nous sommes en mars, il reste encore 2 mois de championnat, c’est beaucoup !! Pour l’instant on espère assurer le maintien le plus rapidement possible et nous verrons par la suite.

Everfoot : Comment décris-tu le niveau de National ?

Kevin : C’est un championnat très difficile et assez serré ! Plus physique que technique je trouve ! Mais il y a un bon niveau et beaucoup de joueurs qui ne jouent pas en Ligue 1/Ligue 2 se font prêter pour s’aguerrir, ce qui relève le niveau ! Maintenant à chaque mercato il y a des joueurs qui signent pro donc c’est que c’est un championnat attractif et relevé !

Everfoot : Je te souhaite le meilleur pour cette fin de saison, ainsi que de continuer ce très beau parcours en Coupe ! À bientôt et merci.

Kevin : Merci à toi, oui on va finir la saison avec je l’espère. Un maintien assuré et en Coupe on va profiter de ce match contre cet énorme PSG ! A bientôt et merci pour cette interview.

Crédit photo : Ouest-France

Crédit photo : Ouest-France